Recherche A propos

Logo Pudep

Day 3: le Sud des fjords et la traversée en ferry

Voyages | Mardi 16 Novembre 2021

Bíldudalur - comme la plupart des villes des fjords de l'Ouest - est une ville de pêcheurs. Notre hôtel donnait sur le port et on pouvait voir de notre fenêtre les bateaux se préparer à partir le matin. Au petit déjeuner nous avons discuté avec la responsable de l'hôtel. Nous étions les seuls clients ce jour là, l'autre couple qui devait arriver avait annulé à cause de la neige sur la route. Notre hôte - Sabina - nous a une fois de plus conseillé d'être très prudents et d'éviter les routes qui ne sont pas entretenues en hiver, même si ça signifie ne pas pouvoir voir toutes les merveilles que nous avions prévues de visiter. Elle nous a recommandé de continuer sur la route de Bíldudalur en direction de l'océan, non seulement pour la vue mais aussi parce que parfois les baleines viennent se reposer à l'entrée de la ville...

Notre itinéraire

Nous n'avons pas vu de baleine, mais le lever du soleil sur le fjord était assez spectaculaire. Sabina nous a ensuite recommandé une piscine d'eau chaude sur la route de Tálknafjörður. On ne la remerciera jamais assez pour ses précieuses recommandations! Discuter avec les locaux est pour nous la meilleure façon de découvrir un pays ou une région, et les Islandais sont toujours très heureux de partager leurs coins préférés - n'hésitez pas à demander.

Le lever de soleil sur le fjord

Tálknafjörður

Nous voilà donc en route pour Tálknafjörður et sa piscine d'eau chaude. Contrairement aux piscines "sauvages" que nous avions faites jusque là, la piscine de Pollurinn était aménagée avec plusieurs bassins à fond plat et un deck en bois. Je ne m'y suis pas baignée, mais j'ai profité du deck pour pratiquer mon yoga. Un vrai bonheur de pouvoir méditer en mouvement dans un tel endroit, entourée par la nature et l'air frais!

Méditation en mouvement - posture du compas

Patreksfjörður

Nous avions prévu de déjeuner à Patreksfjörður car c'est la plus grande ville aux alentours. Mais une fois de plus, le restaurant que j'avais repéré - Flack - ainsi que la plupart des commerces étaient fermés. Nous nous sommes rabattus sur une boulangerie qui proposait des plats chauds type cantine. Au menu, vous l'aurez compris: soupe et/ou poisson avec des patates.

Pour se remettre de cette monotonie culinaire nous avons poursuivi notre route en direction de l'épave d'un bateau - Garðar BA 64 - échoué en 1981 au fin fond du fjord Patreksfjörður. Garðar BA 64 est un bateau Norvégien datant de 1912. Sa carcasse métallique se fond parfaitement dans le décor, face aux montagnes et dos à la mer. Je pense qu'on peut difficilement rêver mieux comme endroit pour finir sa vie de bateau.

On a pris le ferry (mais pas celui là) Les montagnes à l'envers et à l'endroit BB phoque!

La route vers Rauðisandaur (plage de sable rouge) n'était pas entretenue en hiver et surtout était très verglacée. Nous avons décidé de ne pas la risquer. Pour terminer cette journée nous sommes allés prendre un bain dans une source chaude sur la côte la plus au Sud, près de Flókalundur. D'après notre hôte Sabina, celle ci comportait un bassin "naturel" fait de pierres, et un bassin à fond plat type piscine. Ces sources étaient un peu cachées sur le bas côté de la route et offraient une vue incroyable sur la plage. On y a admiré le coucher du soleil avant de se faire surprendre par la neige (une fois de plus!). On s'est vite rhabillé et on a pris la direction de Brjanslækur où le ferry nous attendait direction le Sud.

Les sources d'eau chaude avec vue sur la mer Et un magnifique coucher de soleil

Le ferry pour Stykkisholmur

Une fois par jour le ferry fait la liaison entre Brjanslækur et Stykkisholmur. On peut y embarquer avec sa voiture, et même son camion. Plusieurs poids-lourds ont pris le ferry avec nous, ainsi que la camionnette de la poste; c'est donc par ferry qu'est acheminé le courrier dans les fjords.

La traversée prend un peu moins de 2h30 et nous avons débarqué à 20h. On sent tout de suite qu'on a quitté les fjords et les villages reclus, ne serait-ce que par le choix des restaurants disponibles. Nous avons opté pour Narfeyrarstofa car le menu semblait très appétissant, et nous n'avons pas été déçus. Fini les patates et le poisson frit! Nous nous sommes régalés - notre meilleur repas du voyage - avec des coquilles St Jacques et de l'Omble chevalier (arctic char).

Les coquilles St Jacques Le resto Islandais

Avant d'aller à l'hôtel nous avons voulu suivre les recommandations de l'app Aurora, censée indiquer où voir des aurores boréales. Nous avons conduit une 20aine de minutes vers l'Est et le temps d'arriver au point indiqué, il n'était plus sur la carte. La chasse aux aurores boréales aura été notre gros epic fail de ce voyage. C'est frustrant - surtout quand on voit sur Instagram des gens qui sont 'tombés dessus' dans des villes dans lesquelles on était la veille et qu'on a rien vu - mais voyons les choses du bon côté: ça nous donnera une bonne raison de revenir.

Commentaires

Laissez un commentaire.
Les champs marqués d'une * sont obligatoires. Votre email ne sera pas publié.